1

2

3

4

[Les serviettes les plus douces du Japon : les serviettes Kumogokochi]

Comme son nom l'indique, les serviettes Kumogokochi sont tissées en douceur, ce qui fait qu'ils ressemblent à des nuages, et ont un toucher très doux et volumineux car elles sont fabriquées à partir d'un coton spécial à poils longs, sans torsion. Les poils longs, duveteux et aérés sont très absorbants et sèchent rapidement.

Le coton utilisé est un coton extra-long, précieux et soyeux, qui est durable et peut être utilisé pendant de longtemps. Le coton à fibres extra-longues est également connu sous le nom de "cachemire du coton" et est environ 1,5 fois plus long que le coton normal. Il combine donc sa beauté semblable à celle de la soie avec la durabilité et l'absorption de l'eau. Mais même avec des fils aussi spéciaux, ils peuvent être lavés normalement.

Le processus de fabrication des serviettes a également été amélioré dans le but de réduire autant que possible l'impact sur l'environnement. Désormais, pour chaque serviette de bain fabriquée, on réduit l'émission de CO2 d'environ de 116 bouteilles en plastique de 500 ml, et l'entreprise s'efforce de limiter autant que possible les causes du réchauffement de la planète.

Les tailles de serviettes vont des serviettes de bain, des serviettes de visage et jusqu'aux serviettes de toilette de 34 x 36 cm. Elles sont également idéales comme cadeau à la naissance d'un bébé ou pour une fête d'anniversaire. Ces serviettes sont également très populaires auprès de nos clients étrangers. Faites l'expérience de la douceur des serviettes les plus douces du Japon.

Serviette Kumogokochi de Maruyama Towel
https://www.shokunin.com/fr/maruyama/towel.html

Référence
https://maruyamatowel-shop.com/?pid=81606246

1

2

3

4

[Otaru Showroom]

Le 20 novembre 2022, nous avons ouvert notre cinquième showroom d'Otaru au quatrième étage du bâtiment Kyowa Hama, face au canal d'Otaru, pierre angulaire du développement de la ville portuaire d'Otaru.

Le Kyowa Hama Building a été construit en 1933 comme immeuble de bureaux de Shimatani Shosen, une société dérivée de Shimatani Kisen, l'une des compagnies maritimes qui ont contribué au développement du Japon à l'ère moderne. Plus tard, il a fusionné avec Mitsui Senpaku Kaisha (aujourd'hui Mitsui O.S.K. Lines), un conglomérat Mitsui, et est devenu le premier immeuble locatif d'Otaru, le Mitsui Senpaku Building, qui abritait les bureaux de nombreuses compagnies maritimes. Au troisième étage se trouvait Yamashita Kisen, dont le directeur de succursale était le père de Shintaro et Yujiro Ishihara. Le bâtiment de quatre étages en béton armé a une conception symétrique et est désigné comme bâtiment historique par la ville d'Otaru, avec son style architectural très décoratif du début de la période Showa, comme on le voit dans la zone d'entrée décorée de granit et les fenêtres en arc du quatrième étage.

Otaru a prospéré en tant que centre de l'économie d'Hokkaido, ouvrant des routes maritimes vers l'Europe, les États-Unis et Sakhaline en tant que port de commerce international. Le boulevard Ironai, la rue principale d'Otaru, était connu sous le nom de "Wall Street du Nord" et est bordé de bâtiments en pierre rétro comme l'ancienne Chambre de commerce et d'industrie d'Otaru, la succursale d'Otaru de l'ancienne Mitsui Bank et la succursale d'Otaru de l'ancienne Hokkaido Takushoku Bank où travaillait l'écrivain Takiji Kobayashi. Le canal d'Otaru et les bâtiments historiques légués par ceux qui ont été les pionniers de l'époque et qui rêvaient d'être les pionniers de l'avenir continuent de marquer leur histoire respective en tant que symboles du développement urbain d'Otaru, alors que la ville célébrera son 100e anniversaire en tant que ville en 2022.

Le printemps, lorsque la neige fond, l'été, avec son abondance de verdure, l'automne, avec son lierre rougeâtre, et l'hiver, avec sa neige et ses lumières. Le canal Otaru reflète les quatre saisons d'Otaru à la surface de l'eau et a traversé le temps en même temps que la ville. La fenêtre de la salle d'exposition d'Otaru offre une vue sur le changement des saisons. N'hésitez pas à vous y arrêter lorsque vous vous promenez dans Otaru.

Otaru Showroom
https://www.shokunin.com/fr/showroom/otaru.html

1

2

3

4

[Histoire des boîtes à repas]

Rien qu'en remplissant un étage entier de boîte à repas de riz, cela donnerait une ambiance festive ! C'est pourquoi, j'ai rempli un étage de la boîte à repas avec des boules de riz en forme de balle et des sushis inari faits à partir de riz fraîchement cuit. L'autre étage de la boîte à repas est rempli de mes plats d'accompagnement préférés, et ce sera pour moi une bonne occasion de sortir pour aller admirer les feuilles d'automne.

Le jubako est un type de boîte à repas empilable souvent utilisé pour les repas de midi, lors les fêtes de fin d'année et lors des fêtes à domicile de nos jours, mais il a une très longue histoire : les références au "jubako" peuvent déjà être trouvées dans des documents de la période Muromachi (1333-1573). Le nom officiel du jubako est "shiju", qui signifie quatre boîtes superposées représentant les quatre saisons. On peut donc dire que c'est un artisanat qui reflète le climat du Japon, où les quatre saisons sont clairement distinctes.

C'est au cours de la période Edo (1603-1867) que les boîtes empilées sont devenues populaires auprès de la population. S'il y avait bien sûr de luxueuses boîtes empilées laquées avec des motifs laquées fabriquées pour les seigneurs féodaux et les familles de samouraïs, de simples boîtes empilées spécialisées dans le transport étaient également fabriquées à cette époque. Ainsi, les boîtes à repas empilées à deux etages Shiraki-nuri de la maison Matsuya Shikkiten sont peintes de manière à tirer le meilleur parti du grain du bois, comme si le bois était sans enduit. Elles se caractérisent par leur praticité et leur aspect naturel, qui permet d'y placer des aliments huileux aussi.

Le nom jubako (boîtes empilées) est associé à l'idée d'"empiler la bonne chance", ou au souhait d'être heureux. Chaque fois que je vois ou que j'entends cela, j'ai l'impression de comprendre les belles âmes de nos ancêtres, qui ont mis leurs souhaits de bonheur pour les autres même dans l'appellation d'un ustensile.

Boîte à repas de la maison Matsuya Shikkiten 
https://www.shokunin.com/fr/matsuya/

Référence
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E9%87%8D%E7%AE%B1