つな八_盛り付け_(25086067202)

Tempura_in_Ukiyo-e

9a6647a6

Tempura_Manju,_Kowashimizu,_Fukushima,_Japan,_April_2020

[Les tempura (fritures) au Japon]

Autrefois, l'huile de cuisine était quelque chose de très chère au Japon. C'est pour cela que lorsque la friture a été apportée par les portugais à la période Azuchi Momoyama (1573-1603), elle n' a pu être consommée que par des personnes de haut rang.

C'est à l'époque d'Edo, lorsque l'huile de cuisine s'est démocratisée et grâce à des stand-restaurants qui offraient la possibilité de manger des fritures en broche, que le tempura est devenu un met populaire, parmi les gens vivants à la capitale anciennement appelé Edo. A ce moment, la chapelure était fine et on mangeait la friture avec du Tentsuyu (sauce à base de sauce de soja et de bonite séchée).

On dit que c'est à cause de du tremblement de terre de 1923 qui a ravagé la région de Tokyo, que le tempura s'est répandu dans tout le Japon avec les cuisiniers qui avaient perdu leur emploi et qui se sont dispersés dans l'archipel.

Vers les années 1930, l'huile de cuisine étant devenue chère, le tempura qui s'était répandu dans tout le pays est devenu alors un met que l'on mangeait lors des festivités, pour devenir de la nourriture très rare juste après la Seconde Guerre Mondiale.

Grâce aux vingt années pendant lesquelles le Japon a connu une croissance économique importante (1955- 1973), l'huile de cuisine a pu être à la portée de tous et le tempura a fini par devenir aujourd'hui un des mets représentatifs de la cuisine japonaise.

Marmite en cuivre pour la friture de la maison Nakamura Douki
https://www.shokunin.com/jp/nakamuradouki/tempura.html

Référence:
https://www.showa-sangyo.co.jp/enjoy/encyclopedia/01/
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E5%A4%A9%E3%81%B7%E3%82%89

image0

IMG_7285

IMG_7312

Au Japon, on aime manger de la nourriture de saison, c'est-à-dire, fait à partir de légumes ou de poisson de saison. Il y a un mot qui exprime bien cette tendance, c'est le mot Shun : quand on dit qu'un aliment est Shun, c'est qu'on est en pleine saison et que c'est le moment où il est meilleur aussi bien au goût que pour la santé.

Il existe un autre mot que les japonais aiment bien, c'est le mot Hatsumono. Celui-ci désigne les fruits, légumes ou poissons qui sont les premiers à sortir dans le marché, avant la saison véritable. Au, Japon, dès l'époque d'Edo, il semblerait que cette tendance à vouloir manger des Hatsumonos( les premières choses, en japonais) était déjà une sorte d'habitude que l'on considérait comme "cool" et les gens n'hésitaient pas à acheter très cher, des Hatsumonos de légumes, de poissons, par exemple.

Appareil pour faire cuire à la vapeur à la manière chinoise de la maison Yamaichi
https://www.shokunin.com/fr/yamaichi/seiro.html
Marmite pour la cuisson à vapeur de la maison Nakamura Douki
https://www.shokunin.com/fr/nakamuradouki/seiro.html#dan

Référence:
https://jp.shokunin.com/archives/52006579.html (Recette)
https://kurashi-no.jp/I0033771