1

2

3

[Les bonshommes de neige (le yuki-daruma)]

On peut dire que les bonshommes de neige sont une tradition hivernale. Quand la neige s'accumule, faites-vous des "bonshommes de neige" ? Le "daruma" de "yuki-daruma" fait référence à Daruma, un moine bouddhiste qui a introduit le bouddhisme de l'Inde en Chine à la fin du Ve siècle. Il est considéré comme le fondateur de la branche zen du bouddhisme, qui a diffusé l'enseignement du "zazen" (méditation assise). Daruma a apporté le bouddhisme zen en Chine et a eu une influence majeure sur les religions japonaises, notamment les branches Rinzai et Soto au Japon. Le mot "Dharma", qui signifie "Lois"en sanskrit (la langue de l'Inde ancienne), signifie également "patriarche" dans le bouddhisme zen qui représente, dit-on, la racine du Dharma du Bouddha.

La poupée daruma, "le koboshi qui se lève", a été introduite de Chine au Japon au cours de la période Muromachi (1336-1573). Les poupées sont fabriquées pour ressembler à l'esprit indomptable de Daruma Daishi : elles se relevent même lorsqu'elles sont renversées. D'où l'expression "sept fois tombent, mais huit fois se relèvent" qui se réfère à l'esprit du Daruma, quine se laisse pas abattre. Le "me-ire daruma" aux yeux blancs que l'on voit pendant les fêtes de fin d'année et du Nouvel An est un talisman porte-bonheur dans lequel une personne fait un vœu en peignant l'œil gauche. Si le vœu est exaucé, l'œil droit est également dessiné. Il s'agit d'une coutume qui existe depuis la période d'Edo.

En revanche, les bonshommes de neige à l'étranger ont des bras et des jambes, des yeux, un nez, une bouche, une écharpe, un chapeau et des boutons, etc. Beaucoup d'entre eux sont fabriqués avec trois boules de neige et ont une image amusante de Noël. Passez de merveilleuses fêtes de fin d'année !

Ensemble bonhomme de neige pour boire du saké de Ceramic Japan
https://www.shokunin.com/fr/ceramicjapan/daruma.html

Références
https://ja.wikipedia.org/wiki/雪だるま
https://ja.wikipedia.org/wiki/達磨
https://true-buddhism.com/history/daruma/
https://en.wikipedia.org/wiki/Snowman

1

2

603116f1

[Ukiyo-e de lapin]

Le lapin est le signe du zodiaque chinois pour 2023. Saviez-vous qu'au début de la période Meiji, un grand nombre d'estampes ukiyo-e connues sous le nom de "dessins de lapins" ont été produites ? Ils ont été fabriqués pour répondre au boom national de la 7e année de Meiji (1874) dans l'élevage de lapins exotiques comme animaux de compagnie.

Les gens rivalisaient entre eux pour savoir quel était le lapin dont le pelage était le plus beau et les lapins aux couleurs inhabituelles étaient vendus à des prix élevés. La fièvre d'achat et de vente de lapin comme animal de compagnie, faisait que le gouvernement de l'époque a dû faire des restrictions pour empêcher cette fievre. De nombreuses peintures de lapins étaient personnifiés et dépeignent de manière satirique l'engouement de la société à ces animaux.

Depuis l'Antiquité, le lapin est un symbole de réussite (symbolisée par ses bonds) et de prospérité de la progéniture, et il est une source de bonne fortune. Notre boutique vend aussi des produits qui ont rapport avec le zodiaque chinois, comme la série des mini zodiaques de Otera Kohachiro Shoten et les coupes pour saké du zodiaque chinois de Nousaku. Vous pouvez choisir le signe zodiacal de l'année pour vous souhaiter une bonne année, ou vous pouvez choisir votre propre signe zodiacal ou celui de votre famille.

Série mini-zodiaque de Otera Kohachiro Shoten
https://www.shokunin.com/fr/otera/eto.html
Coupe à saké de Nousaku
https://www.shokunin.com/fr/nousaku/shuki.html

Références
http://archive.library.metro.tokyo.jp/da/detail?tilcod=0000000003-00222423
https://otakinen-museum.note.jp/n/nf4c8927de9c7

1

2

3

[Les feuilles d'or]

L'or attire l'attention des gens depuis la nuit des temps, en raison de son éclat et de ses propriétés qui restent inchangées dans le temps. Parce qu'il est mou et facile à travailler, c'est un métal qui a été utilisé par l'homme depuis les premiers temps.

Au Japon, l'or est utilisé depuis longtemps pour décorer les statues et les bâtiments bouddhistes. Le Grand Bouddha du temple Todaiji, construit à l'époque de Nara (710-794), était recouvert d'or. Celui-ci a été découvert pour la première fois au Japon à Mutsu (Michinoku) à l'époque de la construction du temple, et de grandes quantités de sable aurifère extraites à cet endroit ont été utilisées. Mutsu est ensuite devenue une importante région productrice d'or et a soutenu la culture de l'or du clan Oshu Fujiwara, représentée par le Chuson-ji Konjikido. Comme de grandes quantités d'or étaient exportées vers la Chine continentale, des rumeurs se sont répandues selon lesquelles on pouvait trouver de l'or en abondance au Japon, et la légende de "Zipangu, le pays de l'or" est mentionnée dans le "Livre des vues orientales" de Marco Polo.

Des mines d'or ont été développées dans diverses parties du pays à partir de la fin de la période Muromachi (1336-1573), et à la période Azuchi-Momoyama (1573-1584), lorsque Toyotomi Hideyoshi arrive au pouvoir, la production d'or a augmenté rapidement. La somptueuse culture Momoyama s'est épanouie, avec des peintures, de l'artisanat, de l'architecture, des armures et divers autres objets décorés d'or. Hideyoshi a ordonné au clan Kaga de produire des feuilles d'or, indispensables à la fabrication de ces articles, ce qui a donné naissance à la zone de production de feuilles d'or qui existe encore aujourd'hui, connue sous le nom de "Kanazawa pour les feuilles d'or".

Toutefois, à l'époque d'Edo (1603-1867), dans le cadre de sa politique économique, le shogunat a décrété une "interdiction de la dorure", qui limitait la production de feuilles d'or et d'argent à Edo et Kyoto. La production dans d'autres régions a été interdite et la production de feuilles d'or à Kanazawa a cessé. Mais un tournant s'est produit en 1808, lorsque le château de Kanazawa a brûlé et qu'une grande quantité de feuilles d'or a été nécessaire pour reconstruire le château. Des artisans de feuilles d'or ont donc été amenés de Kyoto. Les artisans de Kyoto ont enseigné les techniques aux artisans de Kanazawa, mais ils n'ont pas réussi, alors les artisans de Kanazawa sont allés à Kyoto pour apprendre les techniques. Ils ont rapporté les techniques qu'ils avaient apprises là-bas et ont continué à fabriquer des feuilles d'or, et ont été autorisés à avoir leur propre atelier à Kanazawa. Lorsque les contrôles ont été levés à l'ère Meiji (1868-1912), la production a encore augmenté et aujourd'hui, 98 % de toutes les feuilles d'or produites au Japon sont fabriquées à Kanazawa.

Le bol Kuzushi Tare à feuilles d'or de Nosaku est un magnifique bol dont le corps en étain est décoré de feuilles d'or. En tordant légèrement sa forme, le Kuzushi exprime les caractéristiques douces de l'étain, et bien qu'il soit en métal, il dégage une sensation de chaleur. Que diriez-vous d'un bol pour ajouter de la couleur à votre table pour Noël, le Nouvel An et les occasions spéciales à venir ?

Kuzushi Tare de Nousaku 
https://www.shokunin.com/fr/nousaku/zakka.html

Références 
https://hakukumiai.jp
https://kanazawa.hakuichi.co.jp/about/kinpaku_history.php
https://www.kanazawa-museum.jp/kinpaku/history/index.htm
https://ja.wikipedia.org/wiki/金#日本