The_Great_Wave_off_Kanagawa

151118 3310

151118 5233

151118 5228

Le mont Fuji, la plus haute montagne du Japon, qui a été ajouté à la liste du patrimoine mondial en 2013, n'est pas seulement une attraction pour les alpinistes spécialisés du monde entier, mais c'est aussi un lieu touristique visité par les touristes japonais aussi bien qu'étrangers.

Le mont Fuji a été considéré comme sacré par le shintoïsme et le bouddhisme, et c'est pour apaiser l'éruption de la montagne que le sanctuaire Asama a été fondé au pied du mont. À l'époque Heian, celui-ci a commencé à servir de terrain d'entraînement pour les pratiquants du Shugendō, et de nombreuses personnes ont commencé à pratiquer le culte de la montagne depuis l'époque Muromachi.

D'autre part, le mont Fuji a également servi de thème à de nombreuses œuvres d'art. "Manyoshu", la plus ancienne anthologie de poésie japonaise, chante un tanka sur le mont Fuji, et la montagne apparaît dans la littérature classique comme "Le conte du coupeur de bambou" et "Les contes d'Ise". De célèbres auteurs japonais, dont Natsume Souseki et Dazai Osamu, font également référence à cet endroit. En peinture, les "Trente-six vues du Mont Fuji" de Katsushika Hokusai et les "53 stations du Tokaido" d'Utagawa Hiroshige sont des exemples notables d'œuvres d'art visuel faisant référence à la montagne.

Les aspects historiques, religieux et artistiques du mont Fuji font de cet endroit un symbole culturel du Japon.

Le Fujiyama de la maison Nousaku, qui est une coupe à saké en étain, dessine avec précision et beauté la forme presque symétrique du mont Fuji. Ce chef-d'œuvre ne manquera pas de rehausser le goût du saké japonais.

FUJIYAMA de Nousaku
https://www.shokunin.com/fr/nousaku/shuki.html

References
https://www.fujiyama-navi.jp/entries/dy9j2
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E5%AF%8C%E5%B6%BD%E4%B8%89%E5%8D%81%E5%85%AD%E6%99%AF#/media/%E3%83%95%E3%82%A1%E3%82%A4%E3%83%AB:The_Great_Wave_off_Kanagawa.jpg