1

2

3

4

[Pains français vs pains japonais]

En France, le pain est une base alimentaire omniprésente dans la gastronomie comme par exemple le pain au levain, la baguette traditionnelle, ou pain au chocolat. Cette habitude est adoptée en France depuis le Moyen-Âge.

Au Japon cette tradition de consommer du pain serait implantée avec l’arrivée d’un missionnaire jésuite navarrais François Xavier (1506-1552) sur l’île de Kyushu. Bien que la politique isolationniste japonaise ait duré pendant presque deux siècles de 1650 jusqu’à 1842, la fabrication du pain va continuer discrètement dans la ville de Nagasaki.

Après que le Japon ait ouvert ses portes avec l’arrivée du gouvernement Meiji en 1868, le anpan va voir le jour quatre ans plus tard en 1872 dans la boulangerie Kimuraya Sohonten. C’est ainsi que commence la modernisation de fabrication de pain au Japon. Progressivement, celui-ci va connaître un grand succès chez les japonais pour le goûter avec le anpan, le pain avec la confiture, et le pain à la crème. Vers le vingtième siècle, des périodes mouvementées se succèdent avec les deux grandes guerres mondiale. Le Japon qui était du côté des Alliés pendant la première guerre mondiale avait importé de nombreuses techniques de fabrication de pain des prisonniers allemands de Tsingtao.

Après le deuxième conflit mondial, le Japon, sous occupation des États-Unis, va importer des farines de ce dernier et va fabriquer de nombreux pains pour nourrir sa population démunie par cette dernière guerre. Cette ainsi que le pain va prendre une place aussi importante que le riz dans la gastronomie populaire. De nos de variété de pain connait un succès chez les japonais ce qui du pain français. De nos jours des boulangeries au Japon produisent des pains avec des ingrédients innovants : melon-pan, curry-pan, yakisoba-pan, etc.

Assiette à pain en bois de zelkova, de la marque Moyai Kogei
https://www.shokunin.com/fr/moyai/