1

2

3

4

[La nouvelle star de la cuisine]

Il n'est pas exagéré de dire que c'est la nouvelle star de notre table de cuisine. C'est dans cet esprit que nous avons fièrement placé la marmite Hagama gohan au centre de notre table à manger. Le plat principal d'aujourd'hui est le Kashiwa-meshi, qui a été cuit dans cette marmite Hagama gohan. Le kashiwameshi, qui est du riz cuit mélangé ou cuit avec du poulet et d'autres ingrédients, est un plat-maison qui est préparé dans diverses régions de la préfecture de Fukuoka, et qui est un aliment de base dans les gargotes depuis de nombreuses générations. Le kashiwa-meshi et le kashiwa onigiri sont également des accompagnements populaires que l'on trouve toujours dans de nombreux restaurants de nouilles usons de la préfecture de Fukuoka.

On enlève la boue qui se trouve sur la surface de la bardane à l'aide d'une brosse à récurer, puis on la coupe en fines lamelles à l'aide d'un couteau, tandis que les carottes sont coupées en fines et courtes lamelles à l'aide d'un éplucheur pour qu'elles puissent être facilement cuites. On coupe en petits morceaux le tofu frit et les champignons shiitake (champignons shimeji dans notre cas). Pour le poulet, coupez-les en petits morceaux, faites-les frire avec les ingrédients dans de l'huile de sésame, puis ajoutez l'assaisonnement et l'eau nécessaire et faites-les cuire avec le riz dans une cuiseuse à riz Hagama gohan. Une fois l'ébullition atteinte, le feu doit être doux, et cela, pendant huit minutes, puis éteignez et laissez reposer'pendant dix minutes. Le kashiwa-meshi ainsi obtenu était si délicieux que la saveur du poulet et la douceur naturelle de la bardane et des carottes ont imprégné chaque grain de riz et le repas à été terminé en un clin d'œil. Le riz grillé qui reste au fond de la marmite est également un plaisir unique que l'on peut goûter grâce à une marmite en terre cuite.

Les cuiseuses de riz en terre cuite fabriquées à partir de l'argile Banko-yaki, qui présente d'excellentes propriétés de résistance à la chaleur, de stockage de la chaleur et de rétention de l'humidité, permettent au riz de cuire lentement à feu vif, et l'effet des infrarouges lointains rend le riz moelleux et brillant. Du riz blanc ordinaire au riz cuisiné avec des ingrédients de saison. Si vous faites votre propre takikomi-gohan et que vous apportez la cuiseuse à table, elle deviendra certainement la star de la table à manger.

Cuiseuse à riz Hagama Gohan de Suzuki
https://www.shokunin.com/fr/suzuki/
Brosse à récurer de Takada Kozo Shoten
https://www.shokunin.com/fr/kozo/tawashi.html
Éplucheuse julienne très fine de Yoshita Handi-Craft Design
https://www.shokunin.com/fr/yoshita/peeler.html

Références 
https://www.maff.go.jp/j/keikaku/syokubunka/k_ryouri/search_menu/menu/kashiwa_meshi_fukuoka.html
https://www.kurashiru.com/recipes/8d11614e-aff0-4ccf-ba45-f4ea6bb016dc