March 2020

151118-3934

151118 3875

151118 3879

151118-3868b

Le 20 mars de cette année a été l'équinoxe de printemps. On dit que les derniers rayons de soleil qui brillent lorsque tombe le jour, à l'équinoxe du printemps et à celui d'automne indiquent le chemin qui mène au Paradis. C'est donc un jour sacré où notre monde et celui des défunts se connecte et c'est aussi un des jours où l'on remercie nos ancêtres.

C'est une fête bouddhique qui n'existe qu'au Japon. Le nom des boulettes de riz que l'on donne comme offrande aux ancêtres, le Botamochi et le Ohagi, proviendraient du nom des fleurs l'une du printemps, la pivoine (Botan, en japonais) et l'autre d'automne, le Lespedeza (Hagi, en japonais).

Les botamochi de trois saveurs, harigots rouges sucrés, sésame blanc, haricots verts sucrés que j'ai préparés s'accordent parfaitement bien avec la boîte à repas de la maison Matsuya Shikkiten.

Lunch Box de Matsuya Shikkiten
https://www.shokunin.com/fr/matsuya/
Seironabe de Nakamura Douki
https://www.shokunin.com/fr/nakamuradouki/seiro.html
Enamel Preservation Container de Noda Horo
https://www.shokunin.com/fr/noda/
Mortier de Ichiyougama
https://www.shokunin.com/fr/ichiyou/suribachi.html



i11

i9b

i6

i5

[Ohitsu (récipient conçu pour conserver le riz cuit) de la maison Azmaya]

Pour fabriquer ce produit, on utilise du bois de cyprès de la région de Kiso de plus de cent ans d'âge. Il est connu par ailleurs pour sa résistance à l'humidité. Lorsqu'on y met du riz qui vient d'être cuit, il absorbe le surplus d'humidité, et donne au riz son véritable goût doux et moelleux.

Par ailleurs, ce bois supporte bien l'acidité : ce récipient est idéal pour y mélanger du riz et du vinaigre.
https://www.shokunin.com/fr/azmaya/ohitsu.html