27659165_m

[Les rojis 路地]

Kyoto, ancienne capitale impériale, a gardé ses ruelles pour garder sa patrimoine culturelle. Le terme japonais désignant les ruelles est roji (路地). Cette appellation comporte une grande histoire qui remonte vers l'époque Heian (794-1185). Elle s'appuie sur la ville chinoise, notamment sur Chang'an et Luoyang.

Pour ce qui concerne roji, on relève trois types : roji (路地) à l'origine, le mot roji désignait une ruelle qui se terminait par une impasse. Sur celle-ci s'alignaient plusieurs petites maisons avec une pancarte sur laquelle un nom de famille était écrit dessus. Au fil du temps, cette définition a changé de forme en désignant une ruelle qui continue. Zushi (図子 ou 辻子) désigne une ruelle qui va jusqu'à ce qu'elle rencontre une maison, ou une autre rue perpendiculaire et il s'arrête. Le caractère 辻 composé du caractère ⻌ désignant "aller"et de l'autre 十 qui signifie ici "croisement". Tsukinuke (突抜) désigne une ruelle, en absence d'une impasse qui continue même en croisant une autre ruelle ou un obstacle.

Si vous avez l'occasion de découvrir ses ruelles à Kyoto, vous découvrirez le vraie quartier ancien de Kyoto qui se cache derrière les boulevards kyotoïtes.

Informations sur nos showrooms
https://www.shokunin.com/fr/showroom/

Référence
https://souda-kyoto.jp/guide/theme/kyoto-roji/index.html