1

2

3

4

[Les boulettes de konnyaku de préfecture de Yamagata]

Le tamakonnyaku, soit boulettes de konnyaku, l'une des spécialités de la préfecture de Yamagata, est vendu dans une grande marmite et servi avec des brochettes. Lorsqu'on sent la bonne odeur de sauce de soja lors de festivals locaux, d'événements et d'attractions touristiques, les habitants de la préfecture de Yamagata se disent : "Oh, ils vendent du tamakonnyaku". C'est dans ces occasions qu'on m'a servi de ces tamakonnyakus imbibés de sauce soja, surlequels on a mis une généreuse quantité de moutarde japonaise. Combien de fois j'ai eu des larmes à cause du goût piquant de la moutarde. Je me souviens très bien d'avoir acheté des tamakonnyaku pour ma famille lors de festivals et de journées sportives, et de les avoir soigneusement emportés à la maison pour les manger avec toute ma famille. On dit que le tamakonnyaku est né dans le magasin Chitoseyama Konyaku, établi en 1929 au pied du mont Chitose, à l'est de la ville de Yamagata, et qu'il est connu des habitants de la préfecture comme d'un fast-food local.

La relation de la préfecture de Yamagata avec le konnyaku remonte à la période de Heian (794-1185). En 860, Jikaku Daishi Ennin a construit le temple Hoshuzan Risshakuji (également connu sous le nom de Yamadera), où il a commencé à utiliser le konyaku qui était revenu de Chine dans la cuisine végane, ce qui a conduit à la propagation du konyaku parmi les habitants des environs et finalement à l'ensemble de la préfecture. Les visiteurs du sanctuaire principal de Yamadera doivent gravir 1015 marches, mais avant cela, il est d'usage de manger du tamakonnyaku vendus sous le nom de "chikara-konnyaku" dans les restaurants et les échoppes de la région. Le tamakonnyaku est également très apprécié des touristes.

L'autre jour, j'ai trouvé des konnyaku ronds au supermarché et j'ai donc essayé de me préparer des tamakonnyaku pour la première fois depuis longtemps. La recette varie d'une maison à l'autre, chacune faisant faire cuire le konnyaku dans une poêle avant de le faire mijoter, ou ajoutant des calamars, etc. Égouttez l'eau du konnyaku précuit à l'aide d'une passoire, remettez-le dans la poêle avec un liquide d'assaisonnement composé de sauce soja, de mirin, de saké et de bouillon de soupe pendant que la poêle est chaude, ajoutez suffisamment d'eau pour recouvrir le konnyaku et faites chauffer. Faites cuire à feu doux, en retournant le konnyaku de temps en temps. Si vous avez le temps, essayez de le refroidir une fois pour permettre aux saveurs de s'imprégner davantage.

Les casseroles en terre de Matsuyama Tokojo, fabriqués à partir d'argile thermorésistante d'Iga, sont parfaits pour garder le tamakonnyaku au chaud et savoureux pendant un long moment à table après sa cuisson. Les couleurs douces et la forme rondelette de ces casseroles ajouteront certainement une touche de chaleur à votre table tous les jours. En raison de l'augmentation du coût des matières premières, le prix augmentera dès que notre stock sera épuisé. Il nous reste environ 20 pièces, avant que le stock ne s'épuise.

Casserole L en terre cuite de Matsuyama Tokojo
https://www.shokunin.com/fr/matsuyama/

Références
https://www.maff.go.jp/j/keikaku/syokubunka/k_ryouri/search_menu/menu/tamakonnyaku_yamagata.html (recette)
https://www.youtube.com/watch?v=8TiyCzW7ofc (recette)
https://rissyakuji.jp/
https://furunavi.jp/discovery/knowledge_food/202311-konnyaku/