S__104873991

S__104873993

S__104873995

[Pose-baguettes inban d'Azmaya]

Les pose-baguettes Inban d'Azmaya sont disponibles dans notre showroom d'Otaru depuis quelque temps. Ceux-ci sont fabriqués un à un, à la main à Hasami-cho, dans la préfecture de Nagasaki. Sur le fond blanc bien lisse, la couleur bleue apparaît bien.

Si vous regardez attentivement ces motifs bleus, vous verrez des symboles que vous voyez souvent dans la vie de tous les jours au Japon, tels que des astérisques et des points. Ces motifs sont conçus à partir de symboles utilisés pour donner un sens à des phrases qui ne peuvent être exprimées par des lettres seules, collectivement connues sous le nom de "yakumono" en japonais, soit des signes de ponctuation. Le mot "yakumono" était à l'origine un terme d'imprimerie signifiant "quelque chose qui se termine". Les pose-baguettes sont utilisés pour accompagner les baguettes, et poser les baguettes sur ceux-ci est un signe que l'on a terminé un repas. Peut-être que c'est de là que ces signes de ponctuation ont été utilisés comme motifs.

Il convient également de noter la technique du inban. Les céramiques et porcelaines dont le motif est réalisé à l'aide d'un moule plutôt que peint à la main sont collectivement appelées "inban" ou "inban-te", et il existe plusieurs types de techniques inban. Par exemple, dans une technique appelée "transfert de plaque de cuivre", le motif est transféré en deux étapes, de la plaque de cuivre au papier japonais et du papier japonais au récipient. Dans le processus de fabrication d'une plaque de cuivre, un motif est d'abord dessiné sur la surface d'une plaque de cuivre qui a subi un traitement de conservation en la rayant, puis la plaque est immergée dans une solution corrosive, qui corrode uniquement la partie de la surface métallique exposée par la rayure et grave un creux, ce que l'on appelle la technique de la gravure à l'eau-forte. À partir de la plaque de cuivre ainsi réalisée, un motif graphique est imprimé sur du papier japonais à l'aide de pigments tels que le gosu. Ce papier japonais est appelé "papier de transfert" ou "feuille de transfert". Lorsque ce papier de transfert est humidifié et collé sur un récipient non émaillé, les pigments imprimés apparaissent à la surface du récipient, complétant ainsi l'application. Parmi les autres techniques connues figurent le katagami surie, dans lequel un katagami avec un motif découpé est placé sur le récipient, puis la peinture est appliquée à l'aide d'un pinceau, et le fukigake etsuke, dans lequel la peinture est pulvérisée sur le katagami. Bien que l'on puisse dire que le même motif peut être produit en série dans une certaine mesure à l'aide d'un moule, les subtiles différences individuelles dans la position et la nuance sont un aspect unique du travail fait à la main.

Notre showroom d'Otaru expose et vend actuellement neuf types différents de pose-baguettes inban : "Mame-shibori", "En-musubi", "Astérisque", "Ippon", "Arigatou", "Yukimichi", "Touteki", "Soleil levant" et "Stem shape". Vous pouvez utiliser différents types de pose-baguettes, selon votre humeur, ou choisir celui que vous préférez le plus. Jetez un coup d'œil sur le produit lui-même et examinez-le attentivement, avant de l'acheter. Vous trouverez certainement celui qui vous tiendra à cœur.

Pose-baguettes inban de Azmaya
https://www.shokunin.com/fr/azmaya/inbanhashi.html
Notre showroom d'Otaru
https://www.shokunin.com/fr/showroom/otaru.html

Références
https://azmaya.co.jp/item/youto/syokki/hasioki
https://ja.wikipedia.org/wiki/約物
https://www.youtube.com/watch?v=OCmFGqKZV8Y
https://tsumagi-douban.jp/technology/
http://zokeifile.musabi.ac.jp/エッチング/
https://www.umakato.jp/column_ceramic/a_vol03.html
https://www.tajimi-bunka.or.jp/minoyaki_museum/archives/4444
https://www.umakato.jp/column_ceramic/a_vol02.html