IMG_0352

IMG_3890

IMG_3895

IMG_3905

IMG_3916

IMG_3930

IMG_3932

Fabriquer de nos jours des objets laqués (typiques de la région de Yamanaka qui existe depuis l'époque d'Azuchi-Momoyama) : pourquoi?

Interview de Monsieur Masayuki Gato de la maison Gato Mikio Shoten


1) Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Quand j'étais petit, j'ignorais même qui fabriquait les objets laqués et où on en vendait. Lorsque j'ai terminé mes études, j'ai commencé à travailler dans un magasin à Tokyo qui vendait ces produits, en suivant les conseils de mes parents. Je suis donc devenu un fournisseur d'objets en laque pour les grands magasins.

Là, je trouvais toujours à côté des produits en vente, la photo de mon père et de ses collègues artisans qui travaillaient dans la région de Yamanaka et que je voyais tout le temps quand j'étais chez moi. À l'époque, je trouvais ces produits désuets et pourtant, à mon grand étonnement, ils se vendaient bien.

Je commençai donc à me poser la question suivante : "Être capable de fabriquer des bols à partir du bois, ou utiliser de la laque, est-ce que c'est si impressionnant que cela? " Et c'est à partir de ce moment-là que j'ai commencé à réfléchir sur la région de Yamanaka où j'ai grandi et sur ses objets laqués. Les bols que l'on trouve dans n'importe quelle maison de la région, les grands bols dans lesquels on met des mandarines ou des biscuits, les plateaux pour servir le thé, presque tout ce dont on a besoin dans la vie quotidienne est ici enduit avec de la laque. Au Japon, c'était d'ailleurs une des régions qui fabriquaient le plus de produits laqués.

Alors que le quartier des thermes de la région n'atteint même pas les 10000 habitants, je me suis pourtant aperçu de sa grandeur en allant travailler dans les grandes villes. La plupart des habitants de la région reviennent ici, même après avoir travaillé un certain temps dans les grandes villes. Maintenant, je me dis qu'il était bien naturel que je revienne dans ma terre natale et que je travaille dans le bois et la laque : je suis vraiment attaché à ma région.


2) La beauté des produits laqués de la région de Yamanaka

La chose la plus importante dans les objets laqués provenant de ma région, c'est le bois qu'on utilise. En effet, les produits issus de la méthode Fuki-Urushi, sont fabriqués en appliquant une fine couche de laque sur la surface de l'objet, ce qui fait que l'on voit parfaitement le grain du bois. Il est donc indispensable d'utiliser un excellent matériau pour obtenir un beau résultat.

Sur le marché, les objets qui n'ont qu'une fine couche de laque sur la surface sont considérés comme étant bon marché, mais en réalité, le véritable Fuki-Urushi ne peut être fabriqué qu'ici, dans la région de Yamanaka. Sans une technique certaine de l'artisan, il est impossible d'arriver à un beau résultat. La caractéristique des objets laqués de ma région, c'est la possibilité de leur utilisation dans la vie quotidienne, contrairement aux autres sortes de produits laqués.

On a tendance à accorder beaucoup d'importance aux décorations en or ou en argent sur la laque, mais le plus important, il me semble, c'est le bois que l'on utilise. J'ai l'intention de ne pas changer le concept traditionnel de la région et de continuer à utiliser la technique du tour à bois pour fabriquer mes produits.


3) Quelles sont vos perspectives?

Si on pense que les objets laqués de la région de Yamanaka ne sont pratiquement pas connus dans la région même, je crois que 99% de la population du monde entier ne connaît ni l'existence de ces produits, ni leur caractéristique.

Mon objectif serait en premier lieu de faire connaître ces produits de ma région aussi bien à travers le Japon qu'à l'étranger. C'est une manière naturelle pour moi de contribuer à ma région.


Boîte à thé Karmi de la maison Gato Mikio Shoten
https://www.shokunin.com/fr/gato/karmi.html
Verre à pied en bois de la maison Gato Mikio Shoten
https://www.shokunin.com/fr/gato/tohka.html